mardi 29 mai 2018

Canevas La rivière

Faire du canevas quand on faisait de la broderie au point de croix, est-ce déchoir ?
J'avoue que j'ai beaucoup de difficultés depuis quelque temps avec la broderie au point de croix, même avec des modèles simples, même sur toile Aïda (je n'ai jamais pu broder sur un autre support d'ailleurs, ce qui fait de moi une piètre brodeuse, dès le départ). Mes yeux me jouent trop de tours, j'ai peine à compter le nombre de points et je suis amenée de plus en plus souvent à broder sans mes lunettes, en approchant la toile de mes yeux. De la sorte, je vois très bien, mais la toile est à une dizaine de centimètres de mes yeux, imaginez la scène...
 
Je vais très probablement broder d'autres tableaux comme celui que je vous montre ci-dessous, que j'ai réalisé il y a quelques mois et qui est accroché dans ma cuisine. Il a été brodé grâce à une grille du livre Petits messages à broder (voir couverture). Mais là risque de s'arrêter à présent mes essais de broderie.
 


Comme j'aime cependant tirer mon fil, que cela a des vertus relaxantes (si si !), j'ai opté récemment pour le canevas. Voici celui que j'ai commencé.




"Tu comptes en faire quoi ? L'accrocher ?" m'a demandé mon mari. "Oui, dans dix ans, quand je l'aurai fini", ai-je répondu. Je ne compte évidemment pas mettre dix ans pour le réaliser, mais ce n'est pas un travail que je vais faire assidûment, je ne fais que quelques aiguillées de temps en temps. Avec le canevas, pas de risque de se tromper, pas de points à compter, je peux laisser et reprendre l'ouvrage en cours sans problèmes... C'est un de ses avantages et cela me convient bien !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire